Temoignages

Florian Mende, Allemagne

« J’ai fait le Séjour Linguistique en 2013 pour une durée de trois mois. Notre séjour avait trois nationalités : suisse, néerlandais et allemand. On n’apprend pas seulement le Français mais aussi un peu le hollandais et des mots suisses très comiques. C’était difficile de parler entre nous tout le temps français mais nous y arrivions pour quelques périodes. Moi personnellement j’ai profité de beaucoup de choses dans ce temps: on était mobile en vélo, on a appris une culture différente et surtout le calme de la campagne en plus de faire du théâtre de manière très intensive. La petite ville de Bourbon-l’Archambault a eu parfois de petits concerts ou donne l’occasion de boire un café. Si Bourbon est trop petit, il y a un bus vers Moulins qui est une moyenne ville.  Nous avons fait aussi un tour à Paris avec des visites de musées et puis le soir nous marchions en chantant dans les rues. C’était un temps riche de plein d’expériences et avec des personnes très gentilles qui sont devenues des amis. »

Isabell Heiden, Allemagne

« J’ai fait plein d’expériences jolies et nouvelles. À l’école il y a une atmosphère qui est très différente de celle de mon école en Allemagne. Elle est plus personnelle car l’école est petite. Tout le monde savait mon nom, on avait le droit d’appeler les professeurs par leurs prénoms et dans les récréations toute l’école jouait ensemble au basket ou à d’autres jeux. Pendant les cours j’ai progressé beaucoup en dessin et on a aimé préparer ensemble la pièce de théâtre.

Parmi les autres élèves du séjour j’ai trouvé des bons amis, pas que d’Allemagne, mais aussi des Pays-Bas. Ensemble et en vélo nous avons visité la jolie campagne, les villages autour et la ville de Moulins. Nous avons fait beaucoup de pique-niques. Et aujourd’hui encore je rends visite aux autres élèves et ils me rendent visite aussi dans les vacances. Comme ça je n’oublie pas le français et je fais des voyages dans des autres pays.

Ma famille d’accueil était très gentille et j’ai passé un bon temps avec elle. Je serais restée plus longtemps avec joie.

Et enfin il ne faut pas oublier que mon français est devenu beaucoup mieux. »